Le Mystère mérou, un film tourné dans les grands fonds polynésiens primé à la Rochelle

 Dans Information

Le film de Gil Kebaïli, tourné dans les abysses de Polynésie française a remporté ce dimanche le Grand prix du 12e festival d’aventure de la Rochelle.

Filmer un rassemblement 18 000 mérous dans les eaux polynésiennes, sur l’atoll de Fakarava. C’était l’idée du biologiste photographe Laurent Ballesta. Pendant quarante jours il a, avec son équipe et des membres du CNRS de Moorea, monté l’expédition Gombessa II et plongé sans relâche à 20 mètres de fond pour observer le fascinant ballet de ces poissons.

Vingt-quatre heures pour se reproduire

Le film de Gil Kebaïli retrace cette aventure, de sa préparation à sa réalisation. Le résultat: un voyage sous-marin en compagnie de ces milliers de mérous qui se réunissent dans une passe et y attendent la pleine lune de juillet. C’est là, et seulement là qu’ils se reproduisent, tous en même temps, en vingt-quatre heures chrono.
Grâce à une plongée record de 24 heures, le réalisateur a pu filmer la chorégraphie des poissons, au milieu d’impressionnants requins gris (700 selon le comptage de l’équipe!), et filmés avec une précision impressionnante lors de vidéos ultra ralenties.

Sous les glaces du Groënland, prix du public

Une expérience qui a séduit le jury de la 12e édition du festival de l’Aventure de la Rochelle, présidé par le réalisateur et alpiniste de l’extrême Evrard Wendenbaum. Le Mystère mérou s’est vu attribuer le grand prix du festival.

Le Grand Prix du public (après vote des 15.140 spectateurs qui ont assisté depuis jeudi à cette 12e édition) a couronné « Sous les glaces du Groënland » de Jean-Gabriel Leynaud, qui retrace la spectaculaire expédition de plongée de 21 mois dans les eaux glacées de l’Arctique, « Under the pole II », sur la côte occidentale du Groenland.
Dix-huit films étaient cette année en compétition officielle. Dix-sept autres sélectionnés hors compétition et qui ne faisaient pas l’objet d’un palmarès, ont également été projetés, dont le très beau et émouvant « Les semeuses de joie » de Caroline Riegel (l’odyssée en Inde de 10 nonnes bouddhistes du Zanskar) qui a remporté un grand succès public.

Recommended Posts

Laisser un commentaire

0

Saisissez votre recherche et tapez sur Entrée

X
X